Produits de beauté: à éviter pendant la grossesse


Pendant la grossesse, c’est bien connu: pas  de tabac, ni d’alcool. Attention  aussi aux produits de beauté, potentiellement à risque pour le fœtus.

 

Beaucoup de produits chimiques toxiques menacent la santé et la reproduction de l’espèce humaine : c’est le cri d’alarme lancé fin 2015 par la Fédération internationale des gynécologues-obstétriciens. Le danger vient particulièrement des perturbateurs endocriniens, ces molécules dont la plus connue -le bisphénol A- a finalement été interdite dans la fabrication des biberons en 2010. « Les perturbateurs endocriniens peuvent interférer avec les glandes endocrines qui fabriquent les hormones. Lors d’une grossesse, ils peuvent augmenter le risque de retard de croissance du fœtus, de malformations et de fausses couches… Ils peuvent aussi altérer le système reproducteur de l’enfant à naître », explique le Dr Laurent Chevallier, spécialiste de médecine environnementale à Montpellier, auteur du Guide anti-toxique de la grossesse* qui vient de paraître.

 

Maquillage et gels douche

 

« Par exemple, une femme enceinte ne doit pas se maquiller quotidiennement. 71% des fonds de teint contiennent des perturbateurs endocriniens. Les crèmes pour le visage ou les rouges à lèvres renferment également un certain nombre de substances chimiques, auxquelles on rajoute des parfums et des colorants de synthèse. Ces produits, appliqués sur la peau, passent dans le sang de la mère et de là vont, pour partie, passer la barrière placentaire et rejoindre le sang du fœtus. Les cosmétiques bio peuvent aussi renfermer des conservateurs», explique le Dr Chevallier. Sur la sellette également les dentifrices, dotés de produits chimiques qui, au contact de la muqueuse buccale, peuvent passer dans le sang, s’il y a une petite plaie. Il faut éviter particulièrement les dentifrices qui contiennent du Triclosan, un perturbateur endocrinien reconnu. « Pendant la grossesse, il vaut mieux utiliser des dentifrices bio qui comportent moins de substances chimiques. Ou choisir cette alternative 100% naturelle : un peu de pulpe de citron avec du bicarbonate », précise le Dr Chevallier. Les femmes enceintes doivent éviter les gels douches qui peuvent renfermer des parfums de synthèse, des colorants, des biocides… Parmi eux, certains sont des perturbateurs endocriniens. « Elles doivent s’orienter vers des savons bio, surgras, glycérinés, contenant du beurre de karité ou de l’huile d’argan », insiste le Dr Chevallier. Des précautions à ne pas négliger pendant neuf mois !

Brigitte-Fanny COHEN

*« Le guide anti-toxique de la grossesse »*, par le Docteur Laurent Chevallier et Claude Aubert, éditions Marabout.