Trouver son équilibre à La Baule


Les chutes sont la première cause de mortalité chez les plus de 65 ans. A la Baule, un centre de thalassothérapie mise sur la prévention avec la « Cure Equilibre ».

Chaque année en France, près de 400 000 personnes âgées font une chute accidentelle. 12 000 en décèdent. Une chute sur douze provoque une fracture : le plus souvent col du fémur, épaule ou poignet. Une chute peut aussi laisser d’importantes séquelles, sur le plan moteur mais aussi sur le plan psychologique. Il faut donc anticiper. C’est pourquoi l’équipe médicale du centre Thalgo-La Baule a créé la « Cure Equilibre », destinée aux 60 ans et plus. Elle commence par une visite médicale qui cherche à déceler tous les facteurs de risque personnels de chutes : est-ce que la personne a des problèmes de vue qu’il faut corriger ? Des problèmes rhumatologiques qu’il faut soigner ? Est-ce qu’elle prend des somnifères pouvant favoriser la somnolence et les chutes ? Ensuite le curiste réalise un bilan d’équilibre avec plusieurs tests. Objectif : savoir dans quelles circonstances précises la personne risque de chuter.

Un programme entre terre et mer

« Le curiste va améliorer son équilibre tout d’abord grâce à une rééducation à la marche, qui se fait en piscine d’eau de mer chauffée. Elle permet de travailler contre la résistance de l’eau, de renforcer les muscles, d’entretenir les amplitudes articulaires : ces exercices sont plus faciles dans l’eau, car notre poids est diminué, et la peur de tomber est bien moins importante », précise le Dr Philippe Collin, médecin du sport. Lors de la rééducation en salle, plus proche des conditions de vie des patients, le curiste fait un véritable travail sur l’équilibre avec des exercices de difficulté croissante. D’autres sont destinés à renforcer et étirer les muscles, entretenir la souplesse des articulations. Il va aussi apprendre, ce qui est primordial en cas de chute, à se relever et à glisser sur le sol. « Tous les soins de thalassothérapie -hydrojets, enveloppements d’algues, massages- sont destinés à atténuer les douleurs et les tensions musculaires, et faire en sorte que le corps retrouve sa liberté de mouvement. Tous ces bienfaits vont aussi réduire le risque de chute », souligne le Dr Collin. Le curiste repartira avec un dossier réunissant les conseils et exercices à pratiquer à domicile. C’est la condition sine qua non pour réduire à long terme le risque de chute : il faut poursuivre la rééducation avec le kiné ou le médecin, une fois de retour chez soi.

Brigitte-Fanny Cohen

Pour en savoir plus : dev.royal-thalasso.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *